Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Jan 2018 | L'Info
 

Comme quoi Police et Gendarmerie peuvent travailler de concert

• Loire-Atlantique. Ce jeudi 25 janvier, au petit matin, le centre opérationnel de la gendarmerie a été avisé d’un cambriolage en cours dans un débit de tabac de Treillières.

La vitrine de la façade du commerce venait d’être percutée par un véhicule. À l’intérieur, les cambrioleurs avaient mis la main sur de nombreuses cartouches de cigarettes, ainsi que sur des colis « relais ».

Aussitôt l’alerte donnée, des moyens importants sont engagés par la compagnie de gendarmerie de Nantes, dont un hélicoptère, avec le renfort de plusieurs équipages de fonctionnaires de la police.

Sur la commune d’Orvault, les militaires du peloton de surveillance et d’intervention de Nantes ont tenté de contrôler deux véhicules. Aucun des conducteurs n’obtempère. Ils  préfèrent  au contraire prendre la fuite.

Une poursuite s’est alors engagée amenant, finalement, l’ensemble des occupants à abandonner précipitamment leurs voitures, avant de s’évanouir dans la nature. Dans les coffres des véhicules, les gendarmes ont retrouvé l’intégralité du produit du vol.

« Si le dispositif mis en place n’aura, finalement, pas permis l’interpellation physique des auteurs, il aura, au moins, eu la vertu de permettre aux victimes de limiter leur préjudice » a commenté un proche de l’enquête.

Le drame post-braquage d’une famille de buralistes 

• Vaucluse. Le 2 juin 2012, trois hommes s’étaient fait remettre, sous la menace d’une arme de poing, le contenu de la caisse ainsi que des cigarettes dans un tabac-presse d’Avignon. La fille de la buraliste avait accouru quand elle avait vu le trio entré et avait été contrainte de se coucher au sol, deux clientes quittant précipitamment les lieux. Les trois individus avaient été interpellés quelques mois plus tard.

Le procès s’est ouvert, ce jeudi 25 janvier, devant la cour d’assises des mineurs du Vaucluse pour deux d’entre eux. Le troisième, âgé de 15 ans alors, a déjà été condamné à quatre ans de prison dont deux avec sursis par le tribunal pour enfants.

Les images de vidéo-surveillance ont montré la rapidité du braquage, l’arme utilisée (jetée dans le Rhône ensuite) et le rôle de chacun : le plus jeune tenant l’arme pendant que l’un s’occupait de la caisse et l’autre des cigarettes. Les trois s’étant partagé le butin.

En fin de séance, le président a lu un message du buraliste expliquant qu’après « trois braquages » dont celui du 2 juin 2012, son épouse a fait une « grave dépression », sa fille « ne se déplace plus » au tabac presse et que lui a fait « deux AVC ».

Enquête en cours

• Aude. C’est peu avant la fermeture, ce mercredi 24 janvier, d’un tabac-presse de Carcassonne qu’un individu a fait irruption, puis menacé la buraliste avec une arme de poing.

Après avoir récupéré le fond de caisse, le malfaiteur, plutôt jeune, a ensuite pris la fuite à pied en direction de la gare.