Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Déc 2017 | Profession
 

Client plus que suspect

• Seine-et-Marne. Ce mardi 5 décembre, un homme de 37 ans a demandé à acheter des jeux à gratter, chez un débit de tabac de Champs-sur-Marne, en présentant deux cartes bancaires. Avisé, le buraliste lui a demandé une pièce d’identité.

Le client a refusé et a brusquement tourné les talons pour remonter dans sa voiture. Après avoir appelé la police, le gérant l’a suivi avec son scooter jusqu’à un distributeur automatique où l’homme a été interpellé en train de tenter de retirer de l’argent avec des cartes déclarées volées.

« Victime consentante »

• Nord. Le tribunal correctionnel de Dunkerque s’est penché, ce lundi 4 décembre, sur le cas de six suspects poursuivis pour une série de cambriolages dans des restaurants et bar-tabac des environs, il y a 3 ans et demi, au terme d’une longue instruction.

Parmi les six prévenus se trouve une jeune femme, qui s’est présentée comme « victime » consentante de cette bande qui lui avait assigné la tâche de conductrice, étant la seule à disposer d’un véhicule. Ainsi, son téléphone avait borné à chaque endroit où les cambriolages ont été commis. Après deux restaurants visités en mai, quatre bar-tabac vont être victimes de vols ou de tentatives dans la nuit du 9 au 10 juin 2014 : tabac au « Narval » et jeux à gratter au « Bahut » à Rosendaël. Le périple s’était poursuivi jusqu’à Saint-Pol-sur-Mer mais en se soldant par deux échecs.

À la barre, la jeune femme a été la seule à reconnaître son implication (« par peur de représailles »). La bande des cinq autres prévenus a nié en bloc, alors que sur les images de vidéosurveillance du « Narval » quelques-uns d’entre eux sont reconnaissables. Le jugement a été mis en délibéré au 17 janvier. Des peines de trois ans ferme à six mois avec sursis ont été requises.

« Elle voulait faire un truc comme ça »

• Calvados. Le 22 novembre, une jeune femme arrive dans un débit de tabac de Caen et demande une cartouche de cigarettes. Au moment de payer, elle braque un couteau vers la buraliste pour s’emparer de ladite cartouche. Identifiée et retrouvée, celle qui s’avère être fugueuse dénonce un jeune homme de 20 ans qui lui aurait fourni l’arme et l’adresse.

Jugé pour complicité de vol aggravé, ce lundi, 4 décembre, par le tribunal correctionnel de Caen, l’homme crie son innocence. Il lui aurait simplement donné l’arme, sans lui donner d’instruction précise : « C’est elle qui voulait faire un truc comme ça. » Le tribunal l’a condamné à trois mois de prison avec sursis et obligation d’effectuer un travail d’intérêt général de 140 heures, pour complicité de fourniture de moyens.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)