Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Nov 2017 | Profession
 

Spectaculaire cambriolage

• Essonne. Une voiture-bélier a dévasté, dans un bruit assourdissant, un débit de tabac dans le centre de Breuillet, ce mercredi 15 novembre. Voisin du buraliste, le boulanger est sorti de ses cuisines pour comprendre l’origine de ce vacarme. Il a été sommé de rentrer dans la boulangerie par deux guetteurs armés, restés en surveillance.

À l’intérieur, leurs complices ont raflé toutes les cartouches de cigarettes placées sur le comptoir. Puis, ils ont fracassé, vraisemblablement à la hache, une porte blindée – pourtant prévue pour résister au moins 5 minutes aux cambrioleurs – donnant accès à la réserve qu’ils ont entièrement vidée. Les voleurs ont pris la fuite quelques secondes avant l’arrivée des gendarmes.

Gros choc

• Haute-Savoie. Un bar-tabac-presse d’Alby-sur-Chéran est resté fermé toute la journée, ce jeudi 16 novembre, suite au vol à main armée commis au petit matin. La buraliste attendait sa livraison de journaux, quand deux individus encagoulés ont fait irruption et l’ont maîtrisé sous la menace de pistolets, pour s’emparer de cigarettes et du fonds de caisse qui ne contenait pas grand-chose.

Tentative interrompue

• Maine-et-Loire. Alerté par le système d’alarme, vers 2 heures ce jeudi 16 novembre, un couple de buralistes de La Ménitré a découvert en arrivant la grille et la vitrine de leur établissement totalement emboutie par une voiture-bélier. Mais les malfaiteurs n’ont rien emporté.

Quand la banque sert de refuge

• Vaucluse. Un buraliste d’Avignon arrivait devant son agence bancaire, ce mercredi 15 novembre dans la matinée, quand un homme au visage dissimulé a pointé une arme de poing dans sa direction en lui réclamant sa recette. Le débitant de tabac ne s’est pas démonté et a réussi à se réfugier à l’intérieur de la banque où il a donné l’alerte auprès du personnel. Le braqueur est reparti sans insister.

Tout ça pour ça

• Nord. Réveillée par l’alarme vers minuit, dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre, une buraliste installée à Liévin depuis sept mois a découvert sur place un rideau de fer enfoncé, la double vitre éclatée et à l’intérieur une pagaille totale. Le commerce aurait été attaqué à la voiture bélier. Lorsque l’alarme s’est déclenchée, les voisins ont aussitôt prévenu la police. Les cambrioleurs, eux, ont rapidement pris la fuite. Avec un butin moins important que les dégâts.

« Se remettre à flot »

• Dordogne. « C’est le flagrant délit par excellence » a déclaré la présidente du tribunal correctionnel de Périgueux devant lequel comparaissaient Madrick et son complice (23 et 24 ans), interpellés à la sortie d’un bar-tabac de la ville avec sac à dos rempli d’argent et sacs poubelle de cartouches de cigarettes (voir Lmdt du 24 septembre).

Déjà condamné à treize reprises, Madrick Roques endosse l’entière responsabilité du vol : « je me suis déjà expliqué là-dessus, pourquoi en reparler ». Ont-ils voulu se faire de l’argent en revendant les cigarettes volées ? « Oui bien sûr, mais aussi pour les fumer vu le prix du tabac aujourd’hui ». Il a été condamné à six mois de prison ferme et son acolyte à deux mois avec sursis.