Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Oct 2017 | Profession
 

La nuit de la livraison

• Aisne. L’un des deux bars-tabacs de la rue principale du village d’Essômes-sur-Marne se serait bien passé du brutal réveil, survenu à une heure et demie du matin, ce vendredi 13 octobre. Le buraliste et son épouse ont été tirés du lit par l’alarme de leur commerce, après que trois braqueurs, selon les témoins, aient fracturé à coups de marteau la vitre de l’établissement.

Le préjudice est important : la livraison tabac avait eu lieu la veille.

Arme blanche 

• Haute-Savoie. Un homme cagoulé et ganté s’est présenté, ce jeudi 12 octobre, peu avant 10 heures, dans un débit de tabac à Meythet. Sous la menace d’une arme blanche, l’individu s’est fait remettre le contenu de la caisse avant de prendre la fuite.

L’amour rend aveugle et pas forcément gagnant 

• Gers. Comment une étudiante en BTS de 19 ans et d’allure sage a-t-elle fini devant le tribunal correctionnel d’Auch ce jeudi 12 octobre …

Le 3 mars dernier, son petit ami l’avait amené de Mirande à Tarbes pour échanger 48 tickets gagnants de jeux à gratter contre monnaie sonnante et trébuchante. D’où venaient ces tickets, le tribunal l’a expliqué à l’audience. Dans la nuit du 2 au 3 mars, R. (le petit ami) est entré dans un bar-tabac de Mirande dont « la fenêtre était ouverte » et il n’aurait « fait que prendre deux paquets de cigarettes et un paquet de jeux à gratter ». Ce n’est donc pas lui qui a fracturé la fenêtre et volé un stock important de tabac et de jeux à gratter, a-t-il affirmé.

Une fois le butin amassé, il a été réveiller son amie afin de se rendre à Tarbes pour une raison futile. Leur virée a surtout consisté à écouler les tickets gagnants. Car il avait eu l’idée de répartir les rôles et elle s’est présentée à plusieurs guichets à sa place. Et c’est sur les vidéos de trois établissements que les enquêteurs identifient la jeune fille.

Le Parquet a réclamé huit mois de prison pour le jeune homme qui avait déjà été jugé en 2016 pour vol. Pour la jeune femme, trois mois avec sursis.