Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Sep 2017 | Profession
 

« Dégage où je t’éclate ! »  

• Doubs. En décembre dernier, Aurélien Harat avait été condamné par la cour d’assises du Doubs à dix ans de prison pour deux braquages –  à Aldi Audincourt et Dia Exincourt – et pour une tentative, aussi avortée que rocambolesque, à Sainte-Suzanne. Ces lundi 17 et 18 septembre, avait lieu le procès en appel devant la cour d’assises de Haute-Saône. Et la défense comptait bien mettre en avant l’aspect amateur de l’accusé.

Le 15 septembre 2014, cet homme, alors âgé de 29 ans, avait pénétré masqué et armé dans un bureau de tabac. La buraliste, qui avait déjà subi… trois braquages en vingt jours lorsqu’elle travaillait dans le Nord, sept ans plus tôt, avait vu rouge. Face au pistolet automatique brandi sous son nez, la commerçante avait riposté en dégainant son Taser et en menaçant son assaillant : « Dégage ou je t’éclate ! » Le malfaiteur avait alors battu en retraite et s’était engouffré dans un break Ford Focus de couleur verte, aisément repérable, ce qui avait permis une interpellation de l’auteur dans la semaine qui avait suivi.

Alors, braqueur ou branquignol ? L’avocat général a requis la peine prononcée en première instance. La cour est allée légèrement en deçà : huit ans de prison pour 800 euros de butin. Les treize condamnations accumulées par l’accusé ayant sans doute pesé lourd dans la balance.

Grâce à la vidéo surveillance 

/ Côtes-d’Armor. Le 11 septembre dernier, un client d’un débit de tabac de Saint-Brieuc était reparti avec une cartouche de cigarettes à la main, en prenant la poudre d’escampette et sans payer. Et le buraliste n’était pas parvenu à le rattraper.

Les images de vidéo-surveillance ont fait le reste … Les enquêteurs ont pu identifier un suspect déjà connu de leurs services. Interpellé ce mardi 19 septembre, ce Briochin de 19 ans sera jugé par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc le 28 mars prochain.