Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Mai 2017 | Profession
 

Cambriolage « signé »

• Isère. Le casse d’un débit de tabac de La-Tour-du-Pin s’est déroulé vers 3 heures du matin dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 mai. Après avoir fracturé rideau et porte d’entrée, les malfrats, encagoulés, ont fait main basse sur le stock de cartouches de cigarettes, butin qu’ils ont chargé dans deux véhicules.

Alertés, les gendarmes ont cependant été retardé dans leur intervention : les cambrioleurs avaient préalablement cadenassé le portail de la brigade. Soit la « signature » de l’équipe qui a déjà frappé dans les secteurs de Morestel et de Montalieu-Vercieu (voir Lmdt des 4 mai et 14 avril).

Le lendemain de la livraison 

• Loire. Le gérant d’un bar-tabac de Rive-de-Gier avait décidé de prendre trois jours de repos le week-end du 8 mai, après avoir travaillé sans relâche. À son retour, le ciel lui tombe sur la tête. Son établissement a été cambriolé et la réserve de tabac vidée.  Un lourd préjudice puisque la commande de tabac avait été livrée le vendredi.

« Nous ne sommes pas les premiers sur la commune à avoir connu ce genre de faits. Il y en a marre de cette situation. La fermeture du commissariat n’arrange rien. Il faudrait une véritable prise de conscience des élus. Rive-de-Gier ne doit pas devenir une zone de non-droit. Même la police constate qu’elle n’a plus la mainmise », proteste-t-il dans Le Progrès de ce mardi 15 mai.

L’assurance ne lui remboursera même pas la moitié du préjudice : « c’est un vrai ras-le-bol ».