Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Avr 2017 | Profession
 

Elles ne se laissent pas faire 

• Gers. En début d’après-midi de ce mercredi 19 avril à Auch, un homme, foulard sur la bouche, s’approche du comptoir et pointe une arme sur la fille de la buraliste qui est occupée au téléphone. « Non mais ça va pas, non ! » proteste la jeune femme, qui a identifié un client ponctuel. Il insiste … et ordonne à sa mère, qui apparait, de se mettre à terre.

Plutôt que d’obtempérer, celle-ci attrape un produit d’entretien à pistolet avec lequel elle l’asperge. Sa fille saisit en même temps une bombe aérosol anti-frelons et … la vide sur le visage de l’agresseur. Ce dernier, aveuglé, tente de s’enfuir.

Dehors, la circulation est à l’arrêt et un automobiliste intervient en courant après le fugitif. Une patrouille de police qui passe devant l’établissement se joint à la poursuite. Le braqueur est rattrapé alors qu’il tente de se cacher dans sa voiture … Il s’agit d’un habitant d’Auch de 27 ans qui n’est pas connu des services de la police.

Échec et mat

• Eure. Le voisinage d’un débit de tabac du centre de Pacy-sur-Eure a été réveillé par le bruit strident de l’alarme, vers 2 heures du matin, ce mercredi 19 avril. Les buralistes sont rapidement intervenus, mais les malfaiteurs avaient déjà pris la fuite. Ils avaient imaginé lever le rideau de fer qui a résisté et ne sont pas parvenus à démonter le boîtier de la serrure.

Aspergée de gaz lacrymogène

• Calvados. Dans une petite rue commerçante de Caen, un homme surgit dans un tabac-presse en fin d’après-midi de ce mardi 18 avril. Il asperge la buraliste de gaz lacrymogène pour obtenir la caisse, mais fait finalement demi-tour pour repartir bredouille. L’an dernier (voir Lmdt du 12 février 2016), deux braqueurs, dont l’un armé, étaient parvenus à leur fin dans le même établissement.

Surpris en flagrant délit 

• Var. La femme faisait le guet à l’extérieur d’un bar-tabac de Carqueiranne, pendant que son compagnon s’affairait à l’intérieur. Mais lors de cette nuit du samedi 15 au dimanche 16 avril, une patrouille de police-secours intervenait déjà dans le secteur pour un différend conjugal et un passant a pu donner l’alerte. Les policiers ont alors déjoué la vigilance de la complice et ont cueilli le cambrioleur en flagrant délit.