Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Juin 2021 | Profession
 

Braquage violent 

• Loire-Atlantique. Arme à la main, un individu a déboulé à 8 heures, ce lundi 31 mai, chez un buraliste de Saint-Herblain.

Après avoir frappé son interlocuteur au niveau de la tête avec la crosse, le malfaiteur s’est fait remettre une cartouche de cigarettes. Il est ensuite reparti en voiture.

Trou de mémoire

• Rhône. Deux malfaiteurs ont brisé la vitrine d’un buraliste à Lyon avec une pierre, dans la nuit du dimanche 30 au lundi 31 mai. Ils s’en sont pris au fonds de caisse et aux jeux à gratter.

Les deux suspects, âgés de 15 et 18 ans, ont rapidement été interpellés et placés en garde à vue. Mais ces derniers « ne se souvenaient pas des faits ». Le jeune majeur a été présenté au parquet, ce mardi 1er juin, en vue d’un jugement en comparution immédiate. Son complice a lui été mis en examen.

Grâce à la voiture rouge

• Creuse. Des cigarettes et des jeux à gratter avaient été dérobés chez un buraliste de Chénérailles (à une trentaine de kilomètres de Guéret) dans la nuit du 16 au 17 juin 2019. Les malfaiteurs viennent d’être interpellés.

Les premières investigations avaient établi que les malfaiteurs avaient utilisé un véhicule rouge. Quelques jours après les faits, un individu avait procédé à l’encaissement de deux jeux à gratter dérobés. Ce dernier circulait à bord d’un véhicule … rouge.

Dans un premier temps, aucun élément n’ a permis d’identifier le véhicule ou son passager jusqu’à ce que les enquêteurs de la brigade des recherches de Guéret apprennent, début 2021, qu’un individu a été interpellé dans le Cantal pour des faits similaires. Celui-ci, domicilié en Creuse, a reconnu les faits et avait bien utilisé un véhicule … rouge.

Le complice ayant encaissé les tickets à gratter dérobés est ensuite repéré. Il s’agit d’un jeune majeur domicilié sur Aurillac. Tous deux – interpellés le 26 mai – ont indiqué avoir agi avec deux autres individus originaires de la Creuse, dont un est domicilié à Guéret et l’autre incarcéré à la prison d’Uzerche.

Placés en garde à vue, ils ont expliqué avoir agi par besoin d’argent et de tabac après une journée durant laquelle ils avaient consommé alcool et stupéfiants. Convocation au tribunal judiciaire de Guéret le 2 septembre prochain.