Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Mai 2021 | Profession
 

Direct à la réserve

• Côtes-d’Armor. Dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 mai, des malfaiteurs sont entrés par l’arrière d’un bar-tabac de Langoat (15 kilomètres de Perros-Guirec), en passant par les jardins voisins afin d’accéder directement à la réserve de tabac.

Une bonne partie du stock de tabac a été subtilisée, ainsi que le contenu de la caisse des trois derniers jours.

Enquête bouclée

• Lot. Le 11 mars dernier, un individu avait obtenu sous la menace le contenu de la caisse d’un buraliste à Gourdon (à la limite de la Dordogne). Les investigations menées par les gendarmes ont conduit à l’identification d’un individu, au profil délinquant connu des enquêteurs.

Ce vendredi 30 avril alors qu’ils effectuaient, sur réquisition du Procureur de la République, un contrôle en gare de Gourdon, les enquêteurs ont procédé à l’interpellation du suspect qui tentait un retour dans la cité gourdonnaise en cette veille de week-end … Placé en garde à vue, le jeune homme de 22 ans, originaire du département du Nord, a été déféré au parquet de Cahors le lendemain. Condamné à 8 mois de prison, il a ensuite été immédiatement incarcéré à la maison d’arrêt de Rodez.

Violent différend

• Yvelines. Ce vendredi 30 avril un différend a éclaté pour une raison ignorée dans un bar-tabac à Vélizy-Villacoublay, en milieu d’après-midi.

Un homme de 38 ans a brisé deux vitres et donné un coup de pied à une employée, avant de bousculer violemment une cliente. Cette dernière, âgée de 32 ans, a dû être transportée à l’hôpital. Les deux femmes ont déposé plainte. L’auteur des faits a été interpellé pour dégradations ainsi que violences volontaires et placé en garde à vue.

Enquête contre parole 

• Indre-et-Loire. Condamné à cinq ans ferme par le tribunal correctionnel de Tours le 22 octobre dernier, un Colombien de 41 ans avait fait appel de la décision. Le 10 août 2018, quatre individus avait braqué avec arme un bar-tabac de Sainte-Radegonde (un quartier de Tours) et il a été présenté comme l‘animateur du groupe.

Quinze minutes après les faits, deux complices avaient été interpellés. Et le Colombien a été finalement arrêté à Amsterdam au volant de la voiture décrite par les témoins. Remis aux autorités françaises le 6 février 2020, il a toujours nié, depuis, sa participation au braquage.

La Cour a confirmé le jugement de première instance et ordonné son maintien en détention.