Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Avr 2021 | Profession
 

Malgré un puissant dispositif de sécurité

• Meurthe-et-Moselle. Attaqué et sérieusement blessé en 2014, menacé d’une arme de poing et d’un hachoir à viande quatre ans après (voir 22 mars 2018), un buraliste d’Heillecourt (près de Nancy), vice-président de la Fédération des buralistes du département, a de nouveau été agressé, ce mardi 20 avril, par un homme armé d’un imposant couteau.

Alors que le malfaiteur, très menaçant, s’apprêtait à passer derrière le comptoir, la victime a eu le réflexe de déclencher son système de défense : une puissante alarme sonore, une autre lumineuse visible depuis la voie publique puis le générateur de fumée.

Mais rien n’a arrêté le braqueur qui est parvenu à plonger la main dans le tiroir-caisse pour s’emparer de tous les billets. Avant de prendre la fuite à pied. Découragement du sexagénaire : « j’ai fait le maximum pour me protéger mais visiblement, ça ne les décourage pas ! Pas plus que la caméra installée par la ville devant le bâtiment ».

Prison ferme pour les agresseurs de buralistes à domicile 

• Landes. À l’aube du 25 décembre 2019, un individu d’une vingtaine avait décidé de basculer dans la grave délinquance avec un complice : en cambriolant le domicile d’un couple de buralistes de Dax dans leur village des Landes. Lesquels avaient été blessés tous deux au visage: par une bombe aérosol vide, pour elle, et par la crosse d’un pistolet d’alarme, pour lui.

Ayant fini par être arrêtés, les deux agresseurs, déjà défavorablement connus de la justice, viennent de comparaître en justice. Le principal prévenu – 14 condamnations à son dossier – a déclaré avoir frappé les buralistes sous emprise de l’alcool.

En fait, rien de spontané dans l’agression. En août 2019, moins de cinq mois après une peine de prison, il s’était mis en tête un nouveau coup à faire. Il avait trouvé l’adresse personnelle des buralistes, les avait suivis et avait effectué au moins deux repérages à leur domicile.

Le tribunal judicaire de Dax l’a condamné à deux ans ferme, ce lundi 26 avril. Et son complice à un an ferme.