Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Jan 2021 | Profession
 

Agression d‘une folle violence 

• Loire. En fin de matinée, ce mercredi 20 janvier, un individu, cagoule sur le visage, a fait irruption dans un tabac-presse à Solignac-sur-Loire (12 kilomètres du Puy-en-Velay).

À l’intérieur se trouvaient le buraliste en fauteuil roulant et sa mère, âgée de 81 ans. Voulant la caisse du commerce, le malfaiteur a gazé avec une bombe lacrymogène l’octogénaire. Le buraliste a alors tenté de lui résister, s’est agrippé et a été frappé. Et l’agresseur est parvenu à subtiliser le contenu de la caisse.

Très rapidement, l’alerte a été donnée. D’abord auprès des sapeurs-pompiers pour venir porter secours aux victimes conduits à un centre hospitalier. Les gendarmes ont aussi déployé de très gros moyens humains, afin de quadriller et ratisser le bourg de 1 260 habitants et ses abords pour tenter de retrouver la trace de l’agresseur. En vain.

L’établissement a déjà été cambriolé – à onze reprises au total – dont la dernière fois il y deux mois à peine. Le maire choqué par la violence des faits compte proposer au conseil municipal l’installation de caméras de vidéosurveillance.

La SNCF utilise les grands moyens 

• Seine-et-Marne. Deux jeunes ont brisé la vitrine d’un bar-tabac à Melun, vers 1 heure du matin ce jeudi 21 janvier, et ont embarqué le contenu des deux caisses ainsi que plusieurs jeux à gratter. Les policiers, rapidement arrivés sur place, ont découvert des traces de sang à l’intérieur.

Le duo a pris la fuite à pied en direction de la gare et la SNCF a momentanément stoppé le trafic des trains de banlieue arrivant encore à Melun. L’un des voleurs a été interpellé dans la foulée, il était blessé à la main droite. La police a retrouvé son complice deux heures plus tard, toujours dans le secteur de la gare.

Une employée accro au grattage

Territoire-de-Belfort. Sur une période d’un an, l’employée d’une buraliste de Cravanche (près de Belfort) grattait frénétiquement des jeux qu’elle volait à son employeur. La jeune prévenue de 25 ans, qui a reconnu les faits, s’est retrouvée devant le tribunal ce mercredi 20 janvier.

Lorsque son comptable l’a alertée qu’il manquait … 13 375 euros sur le poste des jeux de grattage, la patronne a alors surveillé sa salariée : quand il n’y avait pas de client, elle grattait. La jeune femme a déclaré vouloir aider sa mère sous le coup d’une expulsion de son logement.

Le tribunal l’a condamnée à trois mois de prison avec sursis et à une interdiction d’exercer cette profession pendant deux ans. La demande de remboursement du préjudice de la partie civile a été jugée recevable. Elle a fait l’objet d’un renvoi à une date ultérieure.

Fuite précipitée

• Ardèche. Les cambrioleurs sont passés par le toit pour s’introduire dans un bar-tabac de Lavilledieu (10 kilomètres d’Aubenas) ce jeudi 21 janvier. L’alarme, qui s’est déclenchée vers 2 heures, a précipité leur fuite. Ils ont juste eu le temps de dérober des cigarettes.