Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Déc 2020 | Profession
 

Dur inventaire

• Gironde. Ce mardi 29 décembre en milieu de matinée, un buraliste de Sainte-Foy-la-Grande (au sud du département) faisait toujours l’inventaire des cartouches de cigarettes volées dans la nuit. Au milieu d’un grand désordre …

Vers 4 heures du matin, il avait reçu une alerte du système de télésurveillance. En arrivant, il a mis les malfaiteurs en fuite mais ces derniers avaient déjà accédé à la réserve en défonçant la grille de protection à la voiture-bélier.

Le véhicule a, ensuite, été retrouvé un peu plus loin, vide et incendié.

Voisins réactifs

• Manche. L’alarme d’un bar-tabac dans le centre-ville de Cherbourg s’est déclenchée peu après 20 heures. Le buraliste est alerté … sur son lieu de vacances.

Des voisins ont alors vu un homme seul, très costaud, cagoulé et encapuchonné, briser la porte de verre à coups d’épaule. Lorsque celui-ci est ressorti, ils l’ont poursuivi dans sa fuite. Il l’ont rattrapé alors qu’il semait des paquets de cigarettes sur son parcours, tout en portant une valise. Le malfaiteur a été remis à la police, arrivée entre temps. Son butin a été récupéré.

Bis repetita 

• Côtes-d’Armor. Pour la seconde fois en quelques jours (voir 26 décembre), un bar-tabac-restaurant de Lannion a été la cible de cambrioleurs dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 décembre. Sauf que, cette fois, le déclenchement du système d’alarme a mis en fuite les malfaiteurs.

Réouverture piégée

• Loire. Une buraliste de Roanne commençait à descendre le rideau métallique, ce samedi 26 décembre, quand elle a entendu frapper dessus. Pensant qu’il s’agissait d’un client, elle a ouvert … mais un individu armé a fait irruption. Il a pointé sur elle un revolver à canon long et a exigé des cartouches de cigarettes ainsi que l’argent stocké dans le magasin. Elle a obtempéré avant que le malfaiteur ne reparte à pied.

Le chauffeur en prison

• Loire-Atlantique. En détention depuis un an, un quadragénaire de nationalité roumaine comparaissait ce 16 décembre devant le tribunal de Saint-Nazaire pour une série de vols, à la fin de l’année dernière sur un laps de temps relativement court. Pourtant, plusieurs auteurs leur étaient attribués. Le suspect lui ayant été le seul confondu en raison de sa morphologie.

Le périple de la bande s’était conclu le 13 décembre 2019 dans un tabac-presse, à Saint-Gildas-des-Bois (37 kilomètres de Saint-Nazaire), où ils avaient découpé un grillage, puis percé un trou à la massue. Et là … jackpot sur le stock de tabac.

Fiché pour des faits similaires en et déjà incarcéré à deux reprises, le détenu a tenté de minimiser sa participation : « je leur servais de chauffeur car j’avais des dettes avec eux. » Le tribunal l’a condamné à trente mois de prison dont dix avec sursis probatoire.