Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Déc 2020 | Profession
 

Un buraliste agressé lors d’un cambriolage

• Manche. Dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 décembre, deux malfaiteurs sont entrés par effraction dans un bar-tabac d’Avranches (28 kilomètres du Mont-Saint-Michel) où ils ont dérobé tabac, feuilles à rouler, boissons et un petit fonds de caisse. 

Le buraliste, présent sur les lieux, a été agressé physiquement par l’un des cambrioleurs. Interpellés par les gendarmes, deux hommes de 45 et 18 ans ont comparu devant le tribunal judiciaire de Coutances ce lundi 7 décembre.

Le plus âgé, en récidive, a été condamné à dix mois de prison, dont quatre mois de sursis. Et son acolyte à quatre mois de prison avec sursis pour vol et violence sur le commerçant.

Une violente altercation entre buraliste et client au tribunal 

• Finistère. Un client et un buraliste du canton de Fouesnant s’étaient violemment battus, le 23 août 2018.

Poursuivi pour violences, le patron du bar-tabac comparaissait ce lundi 7 décembre devant le tribunal de Quimper. Mais les responsabilités semblent partagées et l’affaire a été mise en délibéré au 11 janvier prochain.

Le client n’obtenant pas un échantillon gratuit qu’il sollicitait, avait jeté un paquet de cigarettes à travers le bar, avant de sortir. Il était rapidement revenu en donnant un coup violent dans la porte en verre du bar et en insultant le patron. À l’extérieur de l’établissement, les bousculades se sont poursuivies entre les deux hommes qui en viennent au poing.

La victime au sol, tee-shirt déchiré a reçu deux gifles, que le buraliste a reconnu avoir données. L’homme a décrit une situation dans laquelle il aurait été roué de coups et projeté sur un véhicule. Résultat : une double fracture de l’humérus et 42 jours d’incapacité.

Le visionnage de la vidéo révèle la responsabilité de la victime dans cet échange de violences. Pour l’avocat du prévenu, le lien entre les blessures et les coups ne sont pas établis. Il faut donc réaliser une expertise pour vérifier que le coup donné dans la vitre n’a pas été à l’origine de ses blessures. Le président a donc mis dans les débats un éventuel partage de responsabilité civile entre le prévenu et la victime.

Braquages du dimanche

• Côtes-d’Armor. Deux buralistes de Lannion ont été braqués, ce dimanche 6 décembre dans la matinée. La liste s’allonge avec deux boulangeries et un fleuriste victimes de vol à main armée respectivement à Goudelin, Le Vieux-Marché et Guingamp. L’enquête de la gendarmerie est en cours.

Que faisait-il encore en France ? 

• Finistère. Ivre et en possession d’un couteau, il avait menacé la propriétaire d’un bar-tabac, à Plomeur. Mis en fuite par le couple de buralistes, la police l’avait rapidement interpelé (voir 7 novembre).

Présentée une première fois le 6 novembre, l’affaire avait été renvoyée devant le tribunal correctionnel de Quimper à ce vendredi 4 décembre. Poursuivi pour tentative de vol en récidive, l’homme russe de 40 ans a 13 condamnations à son casier judiciaire depuis 2012, notamment pour vol. Il est en exécution de peine jusqu’en mars 2021. En séjour irrégulier sur le territoire français depuis 2010 avec sa femme et ses quatre enfants, il fait  l’objet d’une obligation de quitter le territoire français en février de cette année.

Le tribunal l’a condamné à 3 ans de prison avec maintien en détention et une interdiction du territoire français pendant 10 ans. Il est condamné aussi à verser 2 400 euros à la buraliste et 1 500 euros à son mari.