Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Déc 2020 | Profession
 

Lacrymo vidée

• Pas-de-Calais. En fin d’une matinée normale, ce dimanche 29 novembre, un buraliste de Lens s’est trouvé face à un individu encagoulé, tenant un marteau dans une main et un long couteau dans l’autre.

Il a réclamé le contenu de la caisse en hurlant, mais le patron du bar-tabac n’a pas obtempéré. Déjà agressé il y a quelques années, une bombe lacrymogène est toujours tout près du comptoir. Il l’a donc vidée sur le malfaiteur qui est parti en zigzagant dans la rue.

Avec un client, le buraliste l’a rattrapé 500 mètres plus loin. Placé en garde à vue, le braqueur sera jugé en comparution immédiate ce mercredi 2 décembre.

Encore et toujours : des mineurs isolés et … libres 

• Hauts-de-Seine. À 3h25, ce lundi 30 novembre, deux jeunes étaient en train de forcer l’entrée d’un bar-tabac à Levallois-Perret lorsque l’alarme s’est déclenchée. La patrouille du commissariat local ainsi que la BAC de nuit ont découvert deux mineurs isolés coincés entre la porte et le rideau métallique.

Mais leur comportement a posé question aux policiers qui ont décidé de les conduire immédiatement à l’hôpital plutôt qu’au commissariat. Les mineurs en question étaient vraisemblablement sous l’emprise de stupéfiants puissants.

À l’hôpital, un médecin a donc déclaré leur état incompatible avec un placement en garde à vue. Ils ont été laissés libres.

Les interpellations de ces jeunes sans papiers ni ressources se multiplient ces derniers mois et pas seulement en région parisienne (voir 29 octobre et 21 novembre).