Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Juin 2015 | Profession
 

BURALISTE FRAPPÉ, BRAQUEUR REMIS EN LIBERTÉ

Braqueur masque• Hérault. Mis en examen, le braqueur de 19 ans d’un bureau de tabac de Montpellier (voir Lmdt du 23 mai) a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, cinq jours après. En garde à vue, il avait pourtant reconnu, en grande partie, les faits.
Un premier braquage de l’établissement, le 19 janvier : le visage dissimulé par un masque des Anonymous, il s’était fait remettre, sous la menace d’une arme, le tiroir-caisse par l’employée.
Quatre mois plus tard, il récidive au même endroit. « Il est entré vers 19h, il a tiré en l’air pour faire fuir les clients, ensuite il me vise et me dit : tu as 30 secondes pour me donner la caisse. Il était très calme et correspondait au signalement du premier », raconte le buraliste. Ce dernier va simuler un malaise. Il récolte des coups de crosse et entend à deux reprises le clic de l’arme. Le braqueur lui dit en partant : « je reviendrai te tuer ».
Le procureur, qui a pourtant interjeté appel de cette remise en liberté, indique attendre l’expertise de l’arme pour déterminer s’il y a tentative d’homicide volontaire. Le malfaiteur a rejoint des membres de sa famille à 600 km de Montpellier.

EN PERCUTANT LA VOITURE DE POLICE

• Seine-Maritime. Ce lundi 1er juin, vers 17h50, quatre individus font irruption dans un bar-tabac du Grand-Quevilly. Le porteur d’une arme de poing braque le gérant, situé alors à son comptoir, pendant que les trois complices contraignent les personnes présentes (dont cinq clients) à reculer dans l’arrière-boutique. Le premier récupère le contenu de la caisse, les autres des cartouches de cigarettes. Ils vont se lancer ensuite à la recherche d’un éventuel coffre-fort qui n’existe pas.
GolfEntre temps, un passant, intrigué par une Golf noire curieusement stationnée devant le tabac avec une jeune fille au volant, prévient la police. Arrivée à  une dizaine de mètres de l’établissement, la voiture de la police est violemment percutée par la Golf qui vient de démarrer en trombe avec les quatre braqueurs à bord. La conductrice est interpellée sur le champ. Les autres occupants parviennent à s’enfuir à pied, mais sont rattrapés une heure plus tard grâce à un important dispositif de recherches.
Les cinq jeunes, âgés de 18 et 19 ans, venaient de l’agglomération rouennaise. Seule une partie du butin a été retrouvée.