Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Nov 2020 | Profession
 

Braquage express

• Yvelines. L’alerte aux gendarmes a été donnée vers 10 heures 30, ce mardi 17 novembre, par le buraliste de Serville (à quelques kilomètres de Dreux et Houdan).

En deux minutes, guère plus, le malfaiteur, mains gantées et tête dissimulée sous une cagoule, est parvenu à s’emparer du contenu de la caisse.

L’arme pointée dans leur direction, le patron et un client n’ont pas cherché à opposer de résistance.

Sommeil agité 

• Isère. Aux alentours de 3 heures du matin, ce mardi 17 novembre, une équipe de malfaiteurs fait halte devant un bar-tabac dans le centre de Morestel (15 kilomètres de La-Tour-du-Pin). Un établissement dévalisé une première fois il y a tout juste deux ans (voir 5 septembre 2018).

Armés de barres de fer et de pied-de-biche, cinq individus, encagoulés et gantés, sont parvenus à soulever le rideau métallique et à s’engouffrer dans le commerce. Commence alors une fouille en règle du magasin et de la réserve. Ils ont jeté leur dévolu sur une centaine de cartouches de cigarettes, chargées en quelques minutes dans le coffre d’un véhicule break.

Tout ce vacarme a fini par réveiller des riverains, l’un d’eux alertant les gendarmes. Puis ce fut au tour du buraliste, dormant au-dessus, d’ouvrir les volets de sa chambre. Il a lancé alors différents objets par la fenêtre en direction des cambrioleurs afin de les mettre en fuite. Ces derniers, extincteurs à la main, ont répliqué, avant s’enfuir en voiture.

Le masque et le couteau 

• Dordogne. Tôt, ce lundi 16 novembre, un individu armé d’un couteau s’est présenté à l’ouverture d’un tabac-presse dans le centre de Bergerac, menaçant la vendeuse située de l’autre côté d’une grande vitre en plexiglas.

Le braqueur s’est fait remettre le contenu, a priori maigre,  des deux caisses et une cartouche de cigarettes. Il était ganté et son visage dissimulé, notamment sous un masque sanitaire.

Agressif 

• Finistère. Un Concarnois de cinquante ans a été déféré, ce mercredi 18 novembre, devant le parquet de Quimper. En début de semaine, il avait agressé l’employé d’un bar-tabac. Il l’avait sorti de l’établissement et lui avait porté des coups. Il lui est également reproché d’avoir menacé le patron du commerce et de l’avoir empoigné par le col.

L’employé s’est vu délivrer quinze jours d’interruption temporaire de travail (ITT). En définitive, une demande de placement sous contrôle judiciaire a été effectuée et une expertise psychologique ordonnée à l’encontre de l’agresseur.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.