Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Nov 2020 | Profession
 

Collant sur la tête

• Gironde. Il est arrivé dans le bar-tabac de Haux (25 kilomètres de Bordeaux) avec un collant sur la tête en guise de cagoule, ce lundi 16 septembre vers 11 heures.

Il a menacé verbalement la buraliste – aucune arme n’a été retrouvée – et s’est fait remettre quatre cartouches de cigarettes. Dans sa fuite à pied, il en a égaré deux.

Rapidement interpellé par les gendarmes, l’homme de 58 ans, habitant dans le secteur, a été placé en garde à vue. La victime a pu récupérer ses cartouches de cigarettes et déposer plainte.

Quand la patrouille de gendarmes passe

• Côtes-d’Armor. En traversant le bourg de Trégon (20 kilomètres de Dinan) après une intervention, les gendarmes sont tombés sur un véhicule en stationnement devant le bar-tabac qui, brusquement, a démarré en trombe.

Une course-poursuite s’est engagée jusqu’à ce que la voiture des fuyards ne heurte celle d’une autre patrouille. Deux personnes à bord ont pris la poudre d’escampette et la troisième a été interceptée. À l’issue d’une garde à vue, la tentative de cambriolage du bar-tabac est confirmée. Le véhicule des cambrioleurs était volé.

Ce bar-tabac avait déjà été la cible de cambrioleurs ( voir 2 juillet 2016).

Trois ans ferme

• Gard. En quittant le bar-tabac de Lézan (au sud d’Alés), l’un des braqueurs, porteur d’un bâton, avait enlevé sa cagoule et s’est retrouvé identifié comme étant un client occasionnel (voir 24 septembre). Les gendarmes, de fil en aiguille, avait mis un nom sur son comparse, interpellé, plusieurs mois plus tard, à Marseille.

Après un premier renvoi mi-septembre, la comparution des mis en cause a débuté, ce lundi 16 novembre au tribunal judiciaire d’Alès. L’homme au bâton, âgé de 40 ans et défavorablement connu de la justice, est absent : en détention à Perpignan, il a refusé son transfèrement et la possibilité … d’assister à son procès en visioconférence.

Son complice, âgé de 33 ans et fort d’un casier judiciaire chargé, a réclamé, en vain, un nouveau report. Mais tous les deux ont en commun de clamer leur innocence …

Le substitut du procureur de la République, estimant qu’il y a un faisceau d’indices majeurs, flagrants, qui les désigne, a demandé trois ans d’emprisonnement et leur maintien en détention. Le tribunal a suivi.

Chaque semaine

•Vendée. C’est un bar-tabac à Sainte-Foy (14 kilomètres des Sables-d’Olonne) qui a été le premier visé par une série d’actes de malfaiteurs. Dans la nuit du 3 au 4 novembre, une équipe de quatre a pénétré par la porte arrière. Plus exactement, trois sont entrés pour faire main basse sur le stock de cigarettes, le dernier faisant le guet à l’extérieur …

Une semaine après, une boulangerie à Sainte-Flaive-des-Loups (à une dizaine de kilomètres) a été victime d’une attaque à la voiture-bélier.