Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Nov 2020 | Profession
 

Encore le gang des mineurs ? 

• Pyrénées-Atlantiques. Les attaques de magasins par une nuée de jeunes, sans papiers ou incontrôlés ? Un phénomène inquiétant. Serait-il en train de s’implanter dans le sud, après Amiens et Compiègne (voir 25 septembre, 29 octobre) ? 

Après avoir tenté de forcer la devanture d’un commerce, un groupe d’individus a jeté son dévolu sur un buraliste du centre de Bayonne dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 novembre.

Ils ont donné des coups dans la vitrine, sur la porte vitrée, et ont fini par entrer. Quelques secondes plus tard, la sirène du magasin a retenti, les pillards ont pris la fuite et se sont dispersés dans toute la ville.

La police les a poursuivis une partie de la nuit. Et a fini par arrêter six individus, non sans mal. Au cours de l’opération, un officier a été blessé.  Chargé de l’enquête, le parquet de Bayonne a décidé, ce samedi 7 novembre en fin d’après-midi, de prolonger les garde-à-vue. Cinq des prévenus ont déclarés être mineurs.

Quasi flagrant délit

• Moselle. Deux malfaiteurs sont parvenus à pénétrer chez un buraliste de Hayange (10 kilomètres de Thionville), ce vendredi 6 novembre vers 2 heures du matin, pour faire une razzia sur le tabac et les jeux. Alertée, une patrouille de la police nationale a manqué de peu, en arrivant sur les lieux, de percuter un véhicule ne respectant pas un stop …

Elle a immédiatement donné le signalement du véhicule évité qui a fini par être repéré et arrêté pour contrôle. Bingo. À l’intérieur, deux individus – défavorablement connus des services de police pour des faits de droit commun dans le Sud de la France – et le butin dérobé. Ils ont été placés en détention provisoire avant leur comparution devant le tribunal de grande instance de Thionville.

Le braqueur à vélo écroué

• Doubs. Le malfaiteur à vélo avait doublement frappé à Besançon. Après une tentative ratée dans un tabac-presse, il était parvenu à ses fins dans un autre établissement sept minutes plus tard (voir 11 octobre).

Le prévenu a pu être identifié que ce jeudi 5 novembre, au terme d’une minutieuse enquête de la police. Les forces de l’ordre ont suivi la piste du vélo et ont trouvé la trace de son utilisateur.

Placé en garde à vue, il a nié les faits. À la barre du tribunal, il a demandé un report afin de préparer sa défense. Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur de mise en détention provisoire. Le jugement est renvoyé au 27 novembre.