Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Oct 2020 | Profession
 

À sept minutes d’intervalle

• Doubs. Deux buralistes victimes d’un braquage à Besançon, coup sur coup, ce vendredi 9 octobre. À l’heure du déjeuner. 

Le premier vol à main armée a échoué. Le malfaiteur isolé, arrivé à vélo, a demandé des feuilles à rouler puis a tendu un sac pour mettre le paquet dedans … et là, il a sorti un pistolet (un jouet) et a réclamé le contenu de la caisse. La buraliste s’est alors précipitée vers la réserve pour prévenir son employée, qui a appuyé sur le bouton d’alarme. Le braqueur n’a pas insisté

Sept minutes plus tard, rebelote dans un autre tabac-presse. L’individu, portant également une capuche et un masque, a sorti un pistolet en réclamant la caisse. La buraliste a obtempéré et a remis la recette de la matinée et des dépôts de Compte Nickel. Trente secondes avant il y avait des clients, et trente secondes après aussi …

Une dénonciation qui tombe à pic

• Loire. En un peu plus de deux semaines, les gendarmes ont arrêté les auteurs du cambriolage du bar-tabac de Neulise, à une vingtaine de kilomètres de Roanne (voir 24 septembre).

Interpellés en début de semaine, deux malfaiteurs ont été jugés en comparution immédiate ce vendredi 9 octobre. Le premier, sorti de prison depuis quelques mois, a été condamné à 10 mois ferme. Quant au second au casier vierge, il a écopé d’une peine de 12 mois, dont 6 mois avec sursis.

Un mineur, soupçonné d’avoir participé au cambriolage en tant que chauffeur, sera convoqué devant le juge des enfants de Clermont-Ferrand.

Les images de vidéosurveillance n’avait pas été d’un grand secours, les visages étant bien cachés. Mais, quelques jours plus tard, le père du mineur était venu déclarer que son fils pourrait avoir participé au cambriolage. En exploitant le téléphone du jeune, les gendarmes ont pu remonter jusqu’aux suspects.

Recette envolée

• Hérault. Au moment où il finissait de tirer le rideau de fer, ce jeudi 8 octobre, le buraliste de Saussan (près de Montpellier) a été encerclé, puis braqué par deux individus encagoulés et armés.

Le commerçant a remis sa sacoche, qui contenait la recette du jour, aux malfaiteurs très déterminés.

Deux mineurs interpellés

• Loire-Atlantique. Deux lycéens de 15 et 16 ans ont été interpellés, ce mercredi 7 octobre, soupçonnés de deux braquages à Saint-Nazaire, notamment un bar-tabac-presse (voir 13 septembre). La vidéo-surveillance des commerces a permis tout d’abord d’établir que les deux faits ont été commis par le même duo.

Poursuivant leurs investigations, les enquêteurs ont repéré, à la sortie d’un supermarché, un individu portant les mêmes chaussures que l’un des suspects. Lors de la perquisition de leur domicile, des vêtements similaires à ceux portés lors des braquages sont découverts dans leur chambre ainsi qu’une boite vide d’une réplique de pistolet automatique.

En garde à vue , les deux lycéens ont reconnu les faits.  Inconnus des policiers, ils ont été présentés à un juge des enfants.

Prison ferme 

• Savoie. Un buraliste à Saint-Pierre-d’Albigny, à une vingtaine de kilomètres d’Albertville (voir 3 septembre), puis deux stations-services à Châteauneuf … À chaque fois, le braqueur, avec casquette et masque sanitaire, repartait avec le contenu de la caisse.  Grâce à la vidéo-surveillance et surtout aux traces ADN, les gendarmes l’ont interpellé, ce lundi 5 octobre, devant son domicile. Le jeune de 27 ans, héroïnomane, cocaïnomane et consommateur de crack, avait besoin de financer sa dépendance.

Le ministère public a réclamé six ans ferme. Le tribunal correctionnel de Chambéry le condamne à quatre ans de prison ferme, avec maintien en détention. Il devra verser près de 10 000 euros de dommages et intérêts, pour tous les préjudices causés à ses victimes.