Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Sep 2020 | Profession
 

Gros dégâts matériels 

• Charente-Maritime. Des malfaiteurs en voiture ont tenté de défoncer le rideau métallique du bar-tabac-presse d’Esnandes (près de La Rochelle), vers deux heures du matin, ce dimanche 20 septembre.

Les dégâts matériels sont importants – vitrine et rideau brisés – mais les cambrioleurs, qui ont pris la fuite à pied, n’ont pas pu pénétrer dans l’établissement. Le véhicule, qui avait été repéré quelques jours auparavant par le buraliste, est déclaré volé. Des relevés ADN ont été réalisés à l’intérieur.

Sous les verrous

• Haute-Loire. Quatre des cinq malfaiteurs interpellés pour le récent cambriolage d’un débit de tabac au Puy-en-Velay (voir 19 septembre), ont été jugés en comparution immédiate, ce lundi 21 septembre.

L’un d’eux avait demandé un renvoi et sera jugé le 26 octobre, après la réalisation d’une expertise psychiatrique. Et … en son absence, les quatre autres prévenus l’ont directement ou indirectement désigné comme le principal instigateur de l’histoire. Tous, impliqués à des degrés différents, étaient déjà bien connus des services de police avec des mentions à leurs casiers judiciaires.

Le « simple guetteur » a écopé de six mois de prison ferme plus six mois de sursis. Un complice, absent sur les lieux, a aussi écopé de six mois ferme plus quatre de sursis pour recel.

Les sanctions sont en revanche plus lourdes pour les deux autres qui se sont débattus au moment de l’interpellation : un an de prison ferme avec huit autres assortis d’un sursis pour l’un ; dix-huit mois de prison ferme et six mois de sursis pour l’autre.