Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Mai 2015 | Profession
 

INCENDIE DÉVASTATEUR 

imgres• Haute-Saône. Il est un peu plus de minuit, ce vendredi 22 mai, quand les voisins d’un débit de tabac de Gray sont réveillés par un bruit sourd. Une Renault Clio vient de défoncer la vitrine de l’établissement. Mais avant de prendre la fuite, suite à leur cambriolage express, dans une autre voiture qui les attendait, les auteurs du casse mettent le feu à la voiture-bélier qui embrase alors tout l’immeuble. L’incendie sera maîtrisé 3 heures après, mais l’établissement est complètement dévasté. Le buraliste venait d’être réapprovisionné.

COURSE-POURSUITE
• Yvelines. Tout commence vers 2h30 ce vendredi 22 mai. Un commando de quatre cambrioleurs lève le rideau métallique et brise la vitre d’un bar-tabac de Vernouillet. Là, il s’empare de deux cartons de cartouches de cigarettes et du fond de caisse, avant de s’enfuir en Renault Clio. Peu après 4 heures, dans un bar-tabac d’Achères, même scénario : rideau métallique forcé, vitre brisée et vol du contenu de la caisse. Un message d’alerte est alors lancé sur les ondes de la police.
La Clio est aperçue quelques minutes plus tard sur la N 184, près de Cergy (Val-d’Oise) et prise en chasse jusqu’à Drancy (Seine-Saint-Denis). Trois des occupants de la voiture parviennent à prendre la fuite en courant , le quatrième est interpellé.

28 CAMBRIOLAGES EN 17 ANS
• Seine-et-Marne. 28 cambriolages en 17 ans. Le bar-tabac d’Evelyne Curateau à Lésigny a été ciblé encore, le week-end dernier. Comme en mars dernier, les voleurs ont forcé son rideau de fer, avant de repartir avec la caisse et des cigarettes.

Deux attaques à la voiture bélier y ont aussi eu lieu en 2010 et 2012. Son fils s’est, lui, fait agresser au marteau pour la recette qu’il transportait, il y a encore un peu plus d’un an.

« Il y a beaucoup de délinquance ici. Mais rien n’est fait. Avec notre situation géographique, on devrait être plus surveillé » explique, lasse, Evelyne Curateau.

Dans cette commune de quelque 7 500 habitants, les deux accès à la N 104 offrent une échappatoire idéale aux malfaiteurs, au volant de grosses cylindrées  volées .

« Il ne faut pas tomber dans la psychose. Nous avons eu 36 % de cambriolages en moins en 2014 par rapport à 2013 », souligne le maire Michel Papin, soucieux de l’image de sa ville. Et d’annoncer la mise en place de 27 caméras de vidéoprotection « avant l’été », ainsi que des horaires de rondes de nuit de la police municipale « plus adaptés ».