Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Août 2020 | Profession
 

Sale règlement de comptes 

• Rhône. Quatre personnes ont été blessées dans la nuit du mercredi 26 au jeudi 27 août lors d’une fusillade près d’un bar-tabac à Villeurbanne, selon le parquet de Lyon.

Il s’agit d’une femme de 24 ans et de trois hommes de 26 ans, selon une source policière. Le pronostic vital de l’un des hommes est engagé. Une enquête pour tentative d’homicide a été confiée à la DIPJ de Lyon.

Cédric Van Styvendael, maire PS de Villeurbanne, annoncent que deux personnes, véhiculées sur un deux roues, ont ouvert le feu sur plusieurs individus devant le bar-tabac.

Il a qualifié la fusillade de « règlement de compte » – sur fond de trafic de stupéfiants assure certains médias – et a demandé un renfort des effectifs policiers pour sa ville (voir 21 janvier 2019). Il a par ailleurs noté que les victimes « étaient réunies dans un bar qui n’avait aucune raison d’être ouvert à cette heure-là ». L’établissement avait fait l’objet, à sa demande, d’une fermeture administrative au mois de juillet.

L’incendiaire au cocktail Molotov interpellé

• Hauts-de-Seine. Deux jours après avoir jeté un cocktail Molotov dans un bar-tabac d’Asnières (voir 26 août), puis sur une voiture de police, un homme de 23 ans a été interpellé à son domicile dans la même ville.

Placé en garde à vue, le conducteur du scooter a tout reconnu. C’est l’examen des bandes de vidéosurveillance qui a permis de retracer le trajet du suspect et d’obtenir l’immatriculation du deux-roues. Les policiers, lors de la perquisition de l’appartement du suspect, ont retrouvé les vêtements que l’incendiaire portait le jour des faits.

L’homme – qui selon ses proches, souffrirait de schizophrénie – est également soupçonné d’avoir tagué des croix gammées, à l’aide d’un pochoir, dans la station-service où il s’est arrêté faire le plein lundi soir.