Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Août 2020 | Profession
 

Quand tout dégénère …

• Drôme. Le 11 août dernier, tandis qu’une cliente habituelle faisait des achats chez le buraliste de Chatuzange-le-Goubet (près de Romans-sur-Isère), son enfant dérobe des bonbons. Voyant la scène, un client prévient le commerçant qui a alors visionné la scène sur les images de ses caméras de surveillance.

Le lendemain, quand la même cliente est revenue, le buraliste lui fait remarquer ce vol. Sauf que son interlocutrice s’est violemment emportée, renversant les affaires présentes sur le comptoir. Priée de sortir du commerce, la cliente irascible a été rejointe par sa sœur qui l’attendait à l’extérieur. Cette dernière se serait alors mêlée à l’altercation, allant jusqu’à mordre le commerçant, avant de jeter un cendrier dans la vitrine.

Deux jours plus tard, vendredi 14 août, le compagnon de la sœur, lui aussi client habituel, se rend sur place. Il menace le buraliste de représailles et d’un « Tu vas voir ce que ça fait … Daesh ! ». Le soir même, le commerçant est allé déposer plainte.

Ce mardi 18 août, une trentaine de gendarmes de la compagnie de Romans, appuyés par un Peloton spécialisé de Protection de la Gendarmerie  (PSPG), ont interpellé l’individu sur son lieu de travail. Sa compagne a été interpellée à son domicile. Placés en garde à vue, ils ont reconnu les faits, nuançant la menace terroriste … décrite comme une simple tentative d’intimidation.

Trop tard 

• Manche. C’est l’alarme qui a donné l’alerte ce jeudi 6 août au petit matin. Mais les malfaiteurs avaient déjà dévalisé le stock de cartouches de cigarettes du  buraliste de Tourlaville (près de Cherbourg).

Le forcené était récidiviste 

• Hérault. Le jeune forcené de 19 ans qui a agressé pas moins de huit policiers et un buraliste, au cours d’un braquage à Béziers (voir 16 août), reste en prison jusqu’à son procès. Il devait être jugé ce mardi, mais il a demandé un délai supplémentaire pour préparer son procès, reporté au 23 septembre.

Lors de sa garde à vue, il a saisi un couteau … oublié sur un bureau au commissariat et aurait tenté de mettre fin à ses jours, d’après son avocate. Ce dernier sortait à peine de prison : deux ans derrière les barreaux pour des vols avec violence en réunion. Cette fois-ci, il est poursuivi pour outrage, rébellion, violences sur les forces de l’ordre.