Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Déc 2018 | Profession
 

Conformément au Protocole d’accord sur la Transformation des buralistes, signé entre Philippe Coy et Gérald Darmanin (voir Lmdt des 2 et 4 février 2018) – lequel confirmait sur ce sujet le protocole précédent signé entre Pascal Montredon et Christian Eckert (voir Lmdt du 15 novembre 2016) – la rémunération des buralistes sur la vente du tabac va augmenter de 0,10 point, ce mardi 1er janvier.

La rémunération nette passe donc à 7,80 %.

•• Rappelons que la remise avait augmenté de 0,60 point en 2017. Elle a progressé de 0,20 point, il y a un an (voir Lmdt du 29 décembre 2017). Elle augmentera, à nouveau, de 0,10 point au 1er janvier 2020 et au 1er janvier 2021 : de sorte à ce que la rémunération nette sur le tabac soit de 8 % en 2021.

•• Rappelons encore que la remise tabac était de 6 %, il y a dix ans. Et qu’elle était passée à 6,5 % en 2012.

•• Le Protocole d’accord sur la Transformation des buralistes dispose aussi d’une remise transitoire trimestrielle.

Pour tout buraliste connaissant une chute, en valeur, de plus de 15 % de ses livraisons tabac sur un trimestre (par rapport au même trimestre de l’année précédente) : une rémunération supplémentaire de 0,8 % (en plus de la rémunération ordinaire) sur le trimestre en question est versée.