Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Juin 2018 | Profession
 

À la veille de l’étape des « Journées de la Transformation #buralistes 2021 » dans le Lot-et-Garonne (voir Lmdt du 26 juin), Philippe Coy, Sophie Lejeune (secrétaire général), Alain Sauvage (trésorier) et Gérard Vidal (président de la chambre syndicale de Haute-Garonne, vice-président de la Confédération) ont inauguré la rénovation de l’établissement de Sébastien Valero à Colomiers.

Symbolique de la volonté de retrouver de l’envie, de la motivation. La transformation, quoi. 

•• Après des travaux effectués en 2009, « on est tombé dans une sorte de routine. Il y avait réellement un besoin de challenge » explique le buraliste à La Dépêche du Midi du 26 juin. D’où le besoin de transformation. « En tant que travailleur, je me sens bien, maintenant, j’aborde le métier de manière différente. Je suis dix fois plus motivé ! ».

Le changement est autant dans le relookage que dans l’agencement et la diversification des produits. On trouve de la presse, un endroit avec des livres, mais également du petit électronique. Et les cigarettes électroniques ont rejoint leurs consœurs sur les linéaires.

••« C’était assez surréaliste, au début. Des clients, des habitués, rentraient dans notre bureau de tabac, faisaient deux ou trois pas à l’intérieur, regardaient, interloqués, le décor et ressortaient … pour être sûrs d’être au bon endroit », rapporte pour l’anecdote Sébastien Valero, avec un immense sourire sur le visage.