Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Avr 2018 | Profession
 

Dans le cadre de la campagne « Buraliste de la Vape », lancée par la Confédération (voir Lmdt des 24 janvier et 18 avril), « Formation buralistes » apporte sa contribution en proposant des réunions d’information spécifiques.

Dans Le Losange (voir Lmdt du 22 avril), Pascal Bescher, son directeur, revient sur leur déroulement.

•• « Ces réunions d’information dureront entre 3 heures et 3 heures 30 et seront organisées les jours de la semaineElles se dérouleront en quatre temps : rappel des enjeux ; intervention technique d’un fabricant ; témoignage d’un buraliste local ; débat entre buralistes et démonstration de matériels. »

•• Les premiers retours sont encourageants. « Nous avons déjà organisé cinq réunions d’information : deux à Paris, deux aux Sables-d’Olonne et une à Nîmes. L’impression générale est excellente et deux autres réunions sont déjà prévues, le 3 mai à Bayonne et le 4 mai à Agen. Nous essaierons d’en tenir encore quelques-unes avant la fin du mois de juin, puis les réunions reprendront à partir de septembre. »

•• « Afin d’offrir les meilleures informations sur le vapotage et mutualiser les coûts de ces réunions, nous travaillons main dans la main avec des sociétés comme Mayavape ou So Good et peut-être, dans les prochains mois, avec Sunny Smoker, Nhoss ou encore Etiq’ Express (ESP).

« Les buralistes témoins sont aussi choisis avec soin ; par exemple, lors des réunions de Paris, Laurent Simon (voir Lmdt du 29 janvier) a très bien parlé de son expérience, exposé les enjeux du marché et les moyens de le conquérir. Mais les principaux acteurs de ces réunions doivent être les buralistes. »