Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Mai 2018 | Profession
 

Forcément, le sujet intéresse.

« Les Rencontres de la sécurité des Buralistes », organisées par la chambre syndicale de Corrèze à la CCI de Brive, jeudi dernier (voir Lmdt du 3 mai), ont trouvé un bon écho : tant auprès des buralistes que des intervenants et partenaires associés.

•• Ainsi, France 3 Nouvelle Aquitaine est revenue sur le sujet, le soir même, pour y dénombrer une soixantaine de buralistes participants.

Une buraliste de Limoges, victime d’un braquage il y a un peu plus d’un mois (voir Lmdt du 27 mars), a fait le déplacement et témoigne : « quand on se retrouve face à une arme, factice ou pas, on ne se pose pas la question, on part du principe que c’est une vraie. On est entre la vie et la mort, l’espace d’un instant. »

•• « Il y a deux produits de luxe : le bijou et le tabac. Et le tabac est bien plus facilement revendable » ajoute Frédéric Vergne (président des buralistes de Corrèze et de la fédération Centre-Ouest ; vice-président de la Confédération). « À l’avenir, nous allons devoir sécuriser encore plus nos magasins, jour et nuit. »