Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Juil 2018 | Trafic
 

Pour lutter contre la contrebande de tabac, les douaniers bretons disposent d’une équipe cynophile active et efficace. La preuve : les saisies sont en hausse, avec 137 kilos de tabac depuis le début de l’année.  Beaucoup d’achats se faisant sur internet.

Les services douaniers bretons bénéficient, en effet, de l’appui d’une équipe cynophile spécialisée dans la recherche de tabac (elles sont au nombre de sept en métropole). Basés à Roscoff, le chien « Haro » et son maître se déplacent dans les quatre départements de la région pour assurer des contrôles avec les brigades.

•• Et avec du travail ! Ils interviennent sur l’ensemble des moyens de transports – voies routières ; dans les points d’entrées et de sorties aéroportuaires et maritimes – mais aussi dans les centres de fret express et postal.

C’est sur ces actions de contrôles, dans les centres postaux, que cette équipe cynophile a été particulièrement active depuis le début de l’année, précise un communiqué de la Direction régionale des Douanes de Bretagne.

•• « Il est en effet très important que nos concitoyens comprennent qu’il est formellement interdit d’acheter des cigarettes sur Internet et de se les faire livrer par colis postal. Les colis saisis sont tous à destination de particuliers domiciliés dans la région » précise ce même communiqué.

•• La mobilisation de l’ensemble des brigades des douanes de la région se traduit donc par une progression du nombre de saisies – au travers de 93 contentieux depuis le début l’année – ayant permis la saisie de 137 kilos de tabac.

•• Il y a un peu plus de quinze jours, 20 kilos de tabac à chicha ont été interceptés dans le cadre d’une livraison surveillée postale. Ils étaient destinés à la revente dans le secteur de Rennes.

Et dans le cadre d’une opération du Comité opérationnel départemental anti-Fraude (CODAF), les douaniers ont saisi – la semaine dernière dans un bar à chicha des Côtes d’Armor – près de 10 kilos de tabac de contrebande avec, à la clé, la constatation de diverses infractions fiscales et à la législation du travail.