Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Fév 2018 | Observatoire
 

Pipes à opium, à eau et à tabac, briquets, tabatières, narguilés, râpes … Des milliers d’objets – de tous les continents, de toutes les époques – réunis par un collectionneur, sont mis aux enchères ce mardi 22 février à Brest (Adjug’art).

•• Tous proviennent de la succession du docteur en histoire Louis Bergeron (1929-2014), qui a commencé à constituer sa collection dès les années 50. À une époque, elle était référencée comme la seconde plus importante en France avec plus de 12 000 pièces.

Louis Bergeron fut directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales de 1970 à 1997. Il a aussi été le président de l’Écomusée du Creusot-Montceau pour la préservation du patrimoine industriel.

•• Des pièces exceptionnelles par leur diversité et leur qualité. Qu’il s’agisse des matériaux utilisés : terre, porcelaine, écume de mer, ivoire, thuya… Ou des sujets : personnages, animaux (les singes ont la cote !), des personnalités (Georges Washington), caricatures (Bécassine). Sont sculptées des têtes d’Indien, d’Africain, d’Oriental, de zouave, de curé et de … mort.

•• Sur certains objets sont représentées des scènes entières, comme cette taverne enfumée. Sur une belle râpe à tabac en ivoire sculpté c’est une scène galante dans un jardin !

On trouve aussi des boîtes offertes en cadeaux de Noël aux soldats sur le front : elles contenaient une pipe, une once de tabac, un paquet de cigarettes, du papier et un briquet.