Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Mai 2019 | International
 

Le Bureau du procureur général du Brésil (Advocacia-Geral da União) a engagé, ce jeudi 23 mai, une action en justice contre deux fabricants afin de compenser « les fonds dépensés pour le traitement des maladies liées au tabac dans le système de santé brésilien ».  

Ces poursuites sont les premières de ce genre au Brésil, se réjouit dans un communiqué Matthew L. Myers, président de la campagne Tobacco-Free Kids

L’action en justice menée par le Brésil vise les groupes British American Tobacco et Philip Morris International ainsi que leurs filiales brésiliennes.

« Cette action en justice constitue une étape importante, par laquelle les compagnies de tabac seront tenues responsables de décennies de publicité et marketing qui ont caché au public les dangers du tabagisme et ont sciemment ciblé les plus jeunes. 

« British American Tobacco et Philip Morris International ont perçu et continuent de percevoir d’énormes bénéfices sur leurs ventes au Brésil, alors que le gouvernement et les citoyens brésiliens sont obligés de payer des milliards chaque année pour le traitement médical de leurs citoyens souffrant de maladies provoquées par le tabac.

« Ce cas est le premier en Amérique latine et fait suite à des actions en justice similaires aux États-Unis et au Canada » indique le communiqué de Tobacco Free Kids (voir Lmdt des 25 février 2015 et 9 avril 2019).

« (…) Par ces poursuites, le gouvernement brésilien agit aussi conformément à la constitution du Brésil et à ses obligations internationales, le pays faisant partie de la convention-cadre pour la lutte antitabac de l’Organisation mondiale de la Santé, le traité international sur la lutte antitabac ».