Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Déc 2020 | Trafic
 

Évidemment, cela chiffre … De juin 2017 à juin 2020, un habitant du Portel (près de Boulogne-sur-Mer) se rendait chaque semaine en Belgique pour y acheter dix à vingt seaux de tabac. De retour sur la Côte d’Opale, il revendait la marchandise, parfois transformée en cigarettes.

Il vient de comparaître devant le tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer. Ironie de l’histoire ou retour de bâton : le trafiquant avait dénoncé des vendeurs illicites concurrents … mais il a lui-même été signalé aux douaniers.

•• Suite à une perquisition à son domicile, le 26 juin dernier, les agents de la Douane avaient trouvé 9,6 kilos de tabac, deux machines à fabriquer des cigarettes et 30 562 euros cachés à divers endroits, argent « provenant de la vente de son camion » a expliqué le trafiquant.

Au total, le trafiquant au long cours aurait revendu 1,7 tonne de marchandise pour un bénéfice d’environ 1 500 euros par mois.

•• La sanction est essentiellement financière : 756 506 euros d’amende douanière au titre des droits fraudés. Le tabac, les machines et le numéraire trouvés chez lui sont confisqués. Il devra aussi verser 500 euros à la fédération départementale des buralistes, portée partie civile.

Reste à savoir quand et comment il va s’acquitter de tout cela.