Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Déc 2020 | Observatoire
 

Les « hard seltzer » – ces boissons gazeuses faiblement alcoolisées – connaissent un grand succès aux États-Unis auprès des 25-35 ans. En France, Carrefour devait commercialiser, en principe début novembre, en exclusivité la marque du Colorado, Snowmelt.

•• Aux États-Unis, la mayonnaise a pris rapidement et le marché – estimé à 2,6 milliards de dollars fin juillet avec 65 marques – serait promis à un doublement en 2021, selon l’institut IWSR spécialisé dans les boissons.

Les brasseurs ont vu une partie de leurs clients, souhaitant moins de sucre, moins d’alcool, du vegan et du zéro gluten (à la différence de la bière), les quitter pour les hard seltzers. Du coup, ils investissent dans ces nouveaux breuvages, assure Les Échos.

•• Un premier test de Snowmelt a commencé cet été à La Grande Épicerie. Il a été jugé concluant par l’importateur. « Près de 40 % des personnes l’ont achetée après dégustation » dit Yann Casen. Une des critiques récurrentes adressées aux hard seltzers a trait, en effet, à leur goût.

L’importateur souligne que la brasserie Upslope, qui fabrique Snowmelt, a fait un « vrai travail » dans ce sens et propose des parfums doubles (citron-genevrier, mandarine-houblon, grenade-Asaï). Il table sur une part de 1 % du marché des spiritueux en France pour les hard seltzers d’ici à quatre ans, et compte sur l’image du Colorado et de ses montagnes pour attirer les jeunes français.

•• En juillet, deux jeunes marques françaises, Natz et FEFE, se sont lancées, à titre expérimental, sur le créneau avec des produits « premium » d’eaux pétillantes alcoolisées adaptées au palais hexagonal. Les deux titrent à 5 % d’alcool avec des éléments bios

Côté commercialisation, les marques sont toutes les deux disponibles sur leur propre site Internet. Natz visait en outre les cafés et bars mais aussi les épiceries fines et les cavistes. Tandis que FEFE disposait d’une boutique éphémère … en attendant d’aller plus loin.