Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Oct 2017 | Profession
 

Sur son stand Losangexpo – au décor inspiré du Défi Bimedia (voir Lmdt du 23 septembre) – Bimedia met franchement le cap sur la diversification. Stand D8-E7.

•• Pour ses clients ayant une activité café-bar et/ou
 brasserie, Bimedia s’est associé à l’Addition, la caisse 
iPad n°1 en restauration, pour proposer le logiciel d’encaissement et de gestion « Bimedia 
Brasserie by l’Addition ». Un outil pensé aux côtés de restaurateurs.

Conviviaux et simples d’utilisation, les différents modules et les plus de 300 fonctionnalités du terminal de point de vente font gagner du temps et de l’argent.

Quelques exemples de fonctionnalités :

• prise de commande à table sur tablette et choix du lieu d’envoi du bon de prise de commande 
;
• encaissement simple : partage de l’addition, départ anticipé, note de frais sans détail, diviser une bouteille de vin, etc. 
;
• création de compte client pour la livraison et la fidélité ;
• gestion du plan de salle et des réservations (disponibilité des tables grâce à un plan de salle dynamique, tickets de caisse édités, module de réservation pour Facebook, etc.) 
;
• suivi des performances de l’espace brasserie (évolution du panier moyen, ventes d’un produit sur une période donnée, export des taux de TVA par service, visualisation de l’ensemble des différents règlements par mode de paiement, gestion des stocks et achats, etc.) ;
• comptabilité facilitée (enregistrement d’une clôture comptable justifiée, gestion à distance et exportation des fichiers vers l’expert-comptable, etc.) .

•• Par ailleurs, zoom sur l’offre digitale de Bimedia qui s’enrichit d’un bouquet d’une dizaine de nouveaux produits.

Applications, gaming, films, musiques, livres et voyages : les caisses Bimedia permettent désormais de mettre en vente des codes utilisables pour recharger les comptes créés sur les plateformes digitales de Playstation, Xbox, Nintendo, Itunes, Google Play, Netflix, Kobo, Spotify, Ouibus ou encore Winamax.

Cela vaut vraiment la peine de s’y intéresser : cette nouvelle offre répond à un mode de consommation du divertissement prépayé, de plus en plus répandu, et permet d’attirer une nouvelle clientèle chez les buralistes.