Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2019 | Profession
 

« Obligés d’être un multiservices, les buralistes vont encore pouvoir élargir leur palette », avec la vente de billets de train (voir Lmdt des 8 et 28 juillet) ou le paiement des impôts (voir Lmdt des 25, 24 et 23 juillet) annonce Le Républicain Lorrain (11 août) qui fait le point avec un buraliste de Forbach (Moselle, à la frontière de l’Allemagne). 

L’idée de venir chez le buraliste pour payer ses impôts convainc Éric Pacalis du « Totem » à Forbach : « (…) cela ne m’effraie pas du tout. Je vois ça plutôt d’un bon œil car ça vient en aide au client. Il n’aura plus à attendre aussi longtemps qu’avant pour faire cette démarche. »

Éric Pacalis reste quand même prudent : « si le système est simple, fiable et qu’il fonctionne bien, je l’utiliserai bien sûr. Cependant, j’espère vraiment qu’il y a une mission de service public derrière sinon l’objectif ne serait pas du tout atteint. »

Subsiste une appréhension en termes d’organisation et de gestion de temps : « imaginez chaque jour, j’ai entre 600 et 1 000 personnes qui viennent pour des achats divers … »