Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Juil 2019 | Profession
 

Le Courrier de l’Ouest est revenu sur ce buraliste de Chalonnes-sur- Loire (au sud-ouest d’Angers, Maine-et-Loire) qui, depuis vendredi, est le premier, parmi ses collègues de la région, à vendre des tickets SNCF (voir Lmdt du 28 juillet). 

« Avec une baisse de fréquentation de 40 %, les guichets ne sont plus un service pertinent » explique au Courrier de l’Ouest, Laurent Eisenman, directeur des affaires territoriales et communication de SNCF Mobilités de la région.

•• À l’aide d’une tablette et une imprimante, Eugénie et Gaël Pruleau proposent à leurs clients des tickets papier ou en ligne. Un produit d’appel pour Eugénie : « cela permet de vendre d’autres produits ». Les buralistes toucheront une commission de 4 % sur les ventes.

Mais pour Philippe Coy, présent pour le lancement, l’intérêt est ailleurs : « nous sommes restés trop longtemps autour de la valeur du tabac, il s’agit maintenant de proposer de nouvelles offres. »

•• Philippe Ménard, maire de la commune, est nuancé : « au moment où l’on veut développer le train, la fermeture d’un guichet de gare n’est pas vraiment un bon signal ». L’alternative proposée par la SNCF reste encore insuffisante pour lui, puisque le buraliste ne permet pas de prendre tous les abonnements. Pour le moment, le guichet de Chalonnes-sur-Loire reste ouvert à la gare. Il devrait fermer à la fin de l’année.