Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Juil 2020 | Profession
 

C’est une première en Moselle : un buraliste qui vend des billets de trains, conformément à l’accord signé il y a un an entre la Confédération et la SNCF (voir 28 février 2020, 8 juillet 2019).

L’inauguration a eu lieu ce mercredi 8 juillet à Rémilly, près de Metz (environ 2 000 habitants). La démarche semble plutôt bien accueillie par les voyageurs, après la fermeture il y a plus d’un an du guichet de la gare. C’est ce qu’a pu constater France Bleu dans son reportage.

•• « Si un service disparaît à un endroit et que cela peut profiter à un autre commerce, applaudissons ! On ne peut que se féliciter ! » a déclaré le nouveau maire, Jean-Luc Saccani.

« Un guichet qui est ouvert trois heures par jour et trois jours par semaine, c’est moins efficace qu’un buraliste. On ne peut pas ouvrir partout sept jours sur sept dans toutes les gares du Grand Est des guichets pour vendre des billets de trains. Donc, il faut être pragmatique et sortir des postures de pure idéologie en matière de ventes de billets » a souligné David Valence, vice-président de la région Grand Est en charge des transports.

•• Francis Stalter, le buraliste, espère de nouveaux bénéfices et de nouveaux clients de passage en magasin : « on sert de tampon car la SNCF n’est plus en mesure d’assurer seule ce service à ses clients. Et donc on va essayer de prendre la relève  ».

Pas de quoi s’inquiéter pour Philippe Coy : une formation est prévue. « On n’est pas les conseillers de la SNCF, car c’est un vrai métier et on le laisse aux agents, mais la formation a été faite en amont pour le buraliste afin de naviguer sur ce nouvel outil digital. »

•• Des buralistes proposant des billets de trains, il en existe huit dans le Grand Est : en plus de Rémilly, il y en a trois dans la Marne (voir 16 février 2020), un dans les Vosges à Pouxeux, et trois en Meurthe-et-Moselle : à Varangéville, Neuves-Maisons et Pagny-sur-Moselle.