Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Fév 2020 | Profession
 

Ce jeudi 13 février, trois buralistes de la région Grand Est ont inauguré, dans leur point de vente, la nouvelle activité de vente de billets de train.

Soit une véritable diversification due à un accord signé, l’été dernier, entre la SNCF et la Confédération (voir les 4 décembre, 8 août et 8 juillet 2019).

À chaque fois, l’événement a trouvé beaucoup de résonance.

•• Dans la Marne, à Prunay (un millier d’habitants à 15 kilomètres de Reims), la buraliste Peggy Danjon a accueilli Philippe Coy et Alain Sauvage (trésorier de la Confédération et président de la fédération des buralistes de l’Est) ainsi que les responsables régionaux de la SNCF pour une ouverture de point de billetterie toute en convivialité.

Peggy a, en effet, relevé le défi. Et cela a beaucoup intéressé les politiques qui se sont spécialement déplacé pour constater de visu cette nouvelle mission territoriale des buralistes : Catherine Vautrin (présidente du Grand Reims), Martine Lizola (conseillère régionale) et Yves Detraigne (sénateur).

•• En Meurthe-et-Moselle, Yvette Bontempi, à Pagny-sur-Moselle (4 000 habitants à 10 kilomètres de Pont-à-Mousson) a lancé l’activité sous les yeux de Hervé Garnier (président des buralistes de Meurthe-et-Moselle et administrateur de la Confédération).

•• Dans les Vosges, c’est le tabac-presse de Pouxeux dont s’occupe Frédérique Delacote (à droite) où le nouveau service a été mis en place, en présence de Catherine Marcel (présidente des buralistes des Vosges et vice-présidente de la Confédération).

D’après France Bleu, Frédérique et son époux voient dans cette ouverture la possibilité de capter et de fidéliser une nouvelle clientèle. La gare de Pouxeux (2 000 habitants, à 15 kilomètres d’Épinal) n’a jamais eu de point de vente. Mais elle assure une quinzaine de liaisons quotidiennes vers Épinal et Nancy.