Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Août 2019 | Profession
 

La mise en place expérimentale de la vente de billets de train chez les buralistes (voir Lmdt des 8 juillet et 28 juillet) est très attendue dans le Grand-Est, selon les médias locaux.

•• Alsace. Le cahier des charges de la SNCF est précis. Les buralistes doivent se trouver dans des zones où il est compliqué d’acheter ses billets en gare. Là où les guichets ont été supprimés récemment, par exemple.

D’après les informations de France Bleu Bas-Rhin, il y en aurait sept en Alsace, dont cinq dans le Bas-Rhin. Les buralistes vont être contactés dans les jours qui viennent. Ensuite, il faudra mettre en place le système et la formation.

À Ingersheim, un buraliste est pressenti, mais n’a pas encore été contacté par la SNCF. Il se tient prêt : « Cela parait très bon, au fur et à mesure, il n’y aura plus de fumeurs, il faut bien que l’on vende quelque chose. Cela nous donne de l’espoir ».

•• Vosges. « Des buralistes ont été approchés mais aucune liste n’est arrêtée pour le moment », précise Catherine Marcel, présidente de la chambre syndicale des buralistes (et vice-présidente de la Confédération) dans Vosges Matin. « Attention, l’idée n’est pas de prendre la place d’agents SNCF ».

Une campagne a été lancée auprès des buralistes situés dans les zones identifiées par le dispositif. « Cette nouvelle offre aidera à compenser la chute des ventes de tabac » rappelle Catherine Marcel.