Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Juil 2019 | Trafic
 

Invité de franceinfo – après la présentation du bilan à mi-année de la Douane auquel il a assisté (voir Lmdt du 4 juillet) – Philippe Coy a tenu à témoigner de l’engagement des services douaniers. Extraits. 

« Ces chiffres ne me surprennent pas, mais ils montrent bien l’action au quotidien de la Douane et la volonté, aujourd’hui, d’endiguer ce fléau qu’est le marché parallèle du tabac. Nous le dénonçons depuis de nombreuses années, et il a été pris à bras le corps par notre administration de tutelle.

•• « Cette activité des agents des Douanes, sur l’ensemble du territoire, est forte, et ne se cantonne pas qu’à des grandes saisies, mais aussi au trafic quotidien, le « trafic de fourmi ». C’est une première avancée de constater qu’à mi-année, le bilan est exemplaire en termes d’interventions et de saisies douanières.

•• « L’outil de traçabilité va permettre aux agents de regarder et d’identifier le parcours du tabac, qu’il soit issu d’un cambriolage, d’un vol lors d’une livraison ou bien d’une importation illicite …

« Je suis buraliste, je constate au quotidien qu’il y a un marché illégal. C’est à peu près un tiers de la consommation sur le territoire, et ça n’a fait qu’augmenter ces dernières années.

•• « C’est donc un fléau pour les finances publiques. C’est un fléau pour la santé publique, et c’est aussi surtout un fléau aussi pour nous, les buralistes du quotidien, qui représentons un commerce utile, de proximité. 

•• « C’est pourquoi nous avons engagé, depuis un an et demi, un plan de Transformation pour nous adapter, résister, évoluer et amener, en même temps, de plus en plus de services sur le territoire ».