Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Fév 2019 | Trafic
 

La douane a saisi en 2018 près de 100 tonnes de stupéfiants en France et en haute mer, la majorité étant du cannabis et de la cocaïne, selon le bilan annuel présenté lundi (voir Lmdt de ce jour), rapporte l’AFP.

Au total, 97,4 tonnes de stupéfiants ont été interceptées par les douaniers sur le territoire national et en haute mer, soit une hausse de 47,3 % par rapport à 2017. Le cannabis représente une grande partie de ces saisies, avec 63,9 tonnes (+ 38,6 %), ainsi que la cocaïne avec 12,2 tonnes (+ 32,6 %).

La douane a également saisi 241,1 tonnes de tabacs, un chiffre stable en volume (+ 1,2 %) tandis que le nombre de saisies a explosé par rapport à 2017 (+ 15,1%) avec 16 171 prises, « des résultats impressionnants », selon M. Darmanin.

« On assiste à une explosion des saisies provenant du trafic du quotidien, les gens qui reviennent avec 8, 10, 15 cartouches quand ils passent la frontière, ou ceux qui vendent par internet, Facebook notamment, ce qui est totalement illégal », a expliqué le ministre, dont la lutte contre le tabac de contrebande était la priorité de 2018.

La loi de lutte contre la fraude, votée l’an dernier (voir Lmdt du 19 septembre 2018), interdit désormais à un particulier de transporter plus de quatre cartouches de cigarettes au sein de l’Union européenne. Les amendes pour fabrication, détention, vente et transport illicites de tabac ont également été doublées pour atteindre jusqu’à 5 000 euros.