Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Juin 2020 | Institutions
 

« Accélération de l’accès aux traitements innovants, succès de la lutte anti-tabac, forfait post-cancer sur les rails » : l’année dernière, le 3ème Plan Cancer a permis de réelles avancées, conclut le rapport annuel de l’Institut national du Cancer (INCa). 

Selon ce 6ème bilan annuel, remis traditionnellement au président de la République, « 90% des objectifs fixés » ont été atteints, annonce une dépêche AFP.

•• Le 3ème Plan Cancer (2014-2019), initialement doté de 1,5 milliard d’euros, avait été lancé début février 2014 par le président François Hollande pour réduire les inégalités (voir 13 février 2015 et 11 février 2014).

Le projet insistait sur les dépistages, l’égalité d’accès aux soins, la recherche, la vie pendant et après la maladie et la lutte contre le tabagisme ( paquet neutre, prix).

•• La suite repose sur une « stratégie décennale » (2021-2031) de lutte contre le cancer qui sera proposée au Gouvernement en fin d’année », indique l’institut.

Dès le 2 septembre, l’INCa consultera en ligne les Français pendant quatre semaines sur trois axes prioritaires: améliorer la prévention ; limiter les séquelles et améliorer la qualité de vie des patients ; et lutter contre les cancers de mauvais pronostic chez l’adulte et l’enfant.

•• Le bilan final des cinq années du 3ème Plan a été confié à l’Inspection générale des Affaires sociales (Igas). 3,8 millions de personnes vivent avec ou après un cancer. Malgré une baisse du taux de mortalité entre 2010 et 2018 (-0,7 % par an pour les femmes, -2 % par an pour les hommes), près de 400 000 personnes apprennent chaque année qu’elles ont un cancer et plus de 157 000 en décèdent.

•• Après le paquet neutre, l’augmentation des prix et la mise en place du remboursement de 84 substituts nicotiniques en 2019, la politique anti-tabac porte ses fruits, toujours selon le rapport de L’ INCa.

« La prévalence du tabagisme enregistre une baisse de 12 % » : les deux précédentes années, 1,6 million de gens ont cessé de fumer ( voir le 26 mai 2020 et les 30, 29 et 25 mars 2019 ). « Toutefois, les inégalités sociales face au tabac et l’augmentation du tabagisme féminin invitent à renforcer les actions » note l’INCa.