Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Nov 2017 | Profession
 

Tout le monde connaît les stylos Bic, ce produit iconique que l’on retrouve chez la plupart des buralistes (voir Lmdt du 2 septembre 2017 et du 27 août 2016). 

Les stylos Bic auront une deuxième vie sous la forme de bancs, tables de pique-nique, banquettes ou encore meubles de jardinets pédagogiques.

La société française vient de lancer la gamme « Ubicuity », en partenariat avec des organismes de collecte / recyclage et, en bout de chaîne, un fabricant de mobilier urbain Plas Eco.

•• Bic se félicite, dans un communiqué, d’être à l’initiative de « la première gamme de mobilier d’extérieur fabriquée en France à partir de stylos recyclés ». « Les instruments d’écriture ne faisant partie d’aucune filière de recyclage organisée, le groupe (…) a souhaité s’inscrire dans une logique d’économie circulaire et aller au-delà des efforts de collecte déjà réalisés. (…) » explique Marie-Aimée Bich-Dufour, directeur général délégué du groupe Bic.

•• Le partenariat s’organise en une véritable filière. TerraCycle aide à la collecte des stylos usagés. Govaplast traite les matières plastiques nécessaires à la fabrication du mobilier sous forme de pellets (petites billes) ou de paillettes pour en faire des planches en plastique.  À partir de ces dernières, Plas Eco conçoit, fabrique, distribue et commercialise les produits de la gamme Ubicuity.

Au catalogue, sept modèles : banquettes pour collégiens et lycéens, bancs d’école, équipements de jardinets pédagogiques, tables de pique-nique, tours d’arbre (pour protéger l’arbre et s’asseoir) et encore des sièges assis-debout pour collégiens et lycéens.

•• Bic « a l’ambition d’expérimenter une filière de recyclage pérenne » avec, notamment, pour objectifs de « financer l’élargissement du programme de collecte des stylos usagés » ou « accélérer la démarche de recyclage des déchets post-consommateurs, en particulier du plastique ».