Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Avr 2019 | Profession
 

En Europe, les briquets non conformes représentent plus des deux tiers des modèles vendus, selon Bic.

En parallèle d’un dépôt de plainte contre la France et l’Allemagne auprès de la Commission européenne (voir Lmdt du 19 octobre 2018), la marque interpelle directement les consommateurs au moyen d’une expérience immersive à base de réalité virtuelle.

•• La première « expérience » s’est déroulée les 4 et 5 avril, Gare Saint-Lazare, à Paris.  En cinq minutes, dans un appartement reconstitué, les participants ont été surpris par une flamme trop haute allumant une mèche de cheveux ou par l’explosion d’un briquet après une exposition prolongée à une température élevée.

Le dispositif sera ensuite mis en place à Bordeaux, les 11 et 12 avril, et à Lille, les 25 et 26.

•• Chaque année, 30 000 accidents graves, dus à des briquets défectueux, sont recensés en Europe. « Il faut être informatif et crédible sans être anxiogène » précise cependant François Clément-Grandcourt, directeur général de la division briquets chez Bic.

D’autant que le grand public ne connaît pas forcément la réalité du danger, « Les gens pensent qu’en France un briquet sur deux est contrôlé. En fait, seuls 0,01 % des produits importés le sont » poursuit-il.

Dans Les Échos, il regrette que les amendes infligées aux acteurs, ne respectant pas la norme ISO 9994 concernée, ne soient pas assez dissuasives.