Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Déc 2016 | Institutions, Profession
 

Bernard CazeneuveDire que l’on a échappé de peu à la nomination de Marisol Touraine …

Le nouveau Premier ministre, Bernard Cazeneuve, est un bon connaisseur du réseau des buralistes et même des différentes problématiques du marché du tabac.

•• Au titre de ministre délégué au Budget, d’abord. C’est devant le congrès des buralistes 2013 qu’il a confirmé le Contrat d’avenir 2012- 2016 en rappelant son attachement au respect « de la parole de l’État et de ses engagements » (voir Lmdt du 17 octobre 2013).

À Bercy, Bernard Cazeneuve se sera toujours montré prudent sur les prix et aura manifesté une certaine préoccupation par rapport au développement d’un marché parallèle qu’il n’aura pas cependant enrayé (voir Lmdt du 10 février 2014).

•• Comme ministre de l’Intérieur – surtout avant la vague d’attentats qui allait le mobiliser essentiellement – Bernard Cazeneuve s’est toujours montré très attentif à la sécurité des buralistes (exactement comme son prédécesseur / voir Lmdt de ce jour) : il a multiplié les échanges avec Pascal Montredon (voir, par exemple, Lmdt du 12 septembre 2014) et cela a amené à l’élaboration et à la signature d’une « Convention de partenariat relative à la Sécurité » entre le ministère et la Confédération (voir Lmdt du 6 janvier 2015).

Convention qui, depuis, a fait l’objet de déclinaisons locales (voir, par exemple, Lmdt du 27 septembre 2015 et 21 juin 2016).