Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

À partir de ce vendredi 1er novembre 2019, il sera interdit de vendre des produits du tabac aux mineurs de moins de 18 ans en Belgique (voir Lmdt du 11 août).

L’organisation professionnelle des « libraires/presse » indépendants francophones de Belgique, Prodipresse (voir Lmdt des 24 avril et 28 janvier 2019), présidée par Xavier Deville, a donc mis en place une dynamique campagne d’affichage destinée à son réseau qui vend également tabac et jeux.

•• Soit des affiches A3 et de stickers mettant en avant l’interdiction pour les mineurs d’âge d’acheter des produits du tabac … mais aussi des alcools forts, des jeux de la Loterie Nationale et des produits de paris sportifs.

•• Dans son communiqué, Prodipresse milite pour devenir le réseau de référence de la vente des produits « non-libres » ainsi que le partenaire de l’État et des régions dans la cadre d’un véritable plan santé / tabac, notamment.

Se démarquant des « shops frontaliers » (avec la France) et confrontée à la grande distribution (voir Lmdt des 13 août 2017 et 8 mars 2018), Prodipresse demande une forte réduction du nombre de points de vente tabac : afin d’avoir un réseau clair et contrôlable sur la vente des produits tabac comme dans d’autres pays européens (France, Espagne, Italie, etc.)

Ceci, afin de mieux combattre les produits de contrebande et le non-respect des législations actuelles.

•• Et Xavier Deville de prôner « une législation claire sur les nouveaux produits que sont les e-liquides et les tabacs à chauffer (…) comme en France ou en Angleterre où ces produits sont considérés comme une alternative à la cigarette traditionnelle ».