Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Déc 2020 | Profession
 

La contrefaçon et le commerce illégal de cigarettes n’ont jamais été aussi florissants en Belgique, selon Cimabel, (l’association des producteurs de tabac en Belgique et au Luxembourg / voir 9 février 2020) qui pointe du doigt le paquet neutre et l’augmentation de la fiscalité.

« Les prises spectaculaires comme celle du week-end dernier en Flandre occidentale, où 4 millions de cigarettes ont été saisies (voir 9 décembre 2020), ne sont probablement que la partie visible de l’iceberg. En effet, il est un fait que la contrefaçon et le commerce illégal de cigarettes sont devenus de plus en plus faciles et lucratifs pour les organisations criminelles », souligne Cimabel.

L’introduction du paquet neutre, le 1er janvier dernier en Belgique, a rendu plus facile la contrefaçon (voir 31 décembre 2019). La hausse prochaine des droits d’accises sur les produits du tabac devrait aussi, selon Cimabel, renforcer le trafic (voir 10 novembre 2020).

« Cimabel appelle donc le gouvernement à mener une politique réaliste et durable en matière d’accises, basée sur la prise de conscience que les augmentations drastiques des accises poussent les fumeurs belges vers le marché illégal et, par conséquence, l’argent belge vers des organisations criminelles étrangères plutôt que vers leur propre trésorerie », conclut l’association.