Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Juin 2017 | International
 

L’information peut paraître quelque peu surréaliste au moment où l’on parle du paquet à 10 euros en France (voir Lmdt du 16 juin). 

Il reste 8 milliards d’euros à rentrer dans les caisses de l’État belge avant le prochain débat budgétaire … Du coup, le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, a décidé de relancer les discussions sur la rentabilité de la fiscalité tabac actuelle (voir Lmdt du 11 janvier). 

•• Et de s’en expliquer dans les médias, ce vendredi 16 juin.

« Si des accises élevées ont pour effet de faire diminuer une consommation excessive, je suis le premier à m’en féliciter. Mais si l’on constate que la consommation baisse, mais pas selon les prévisions, et que les recettes fiscales baissent encore plus, il faut alors oser en parler ». Voilà comment il justifie, dans les colonnes du Soir, sa nouvelle proposition de baisser les accises sur le tabac. Non sans bon sens.

•• En janvier déjà, le ministre des Finances avait lancé le sujet de baisser les accises sur le tabac. La hausse précédente ayant rapporté 151 millions d’euros de moins que prévu en 2016 : ainsi, sur les 199 millions d’euros supplémentaires attendus par le gouvernement, à peine 48 millions d’euros ont été obtenus.

Et pour les quatre premiers mois de 2017, les chiffres seraient encore plus mauvais : la vente des cigarettes ayant diminué de 10 % et celle du tabac à rouler de 25 %, le cabinet du ministre table sur une perte de 53,46 millions d’euros.

•• Bien évidemment, sa proposition est loin de faire l’unanimité au sein de l’opposition comme du gouvernement.

La ministre de la Santé, Maggie De Block n’était déjà pas d’accord en janvier pour enclencher cette marche-arrière.

Luk Joossens, expert tabac auprès de la fédération européenne des luttes contre le cancer, a aussi réagi dans les médias : « nous avons vendu du cancer à tous nos voisins pendant des années, il serait cynique de diminuer notre prix pour les attirer à nouveau ».