Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Mar 2019 | Profession
 

British American Tobacco a annoncé, la semaine dernière, un chiffre d’affaires mondial de 24,5 milliards de livres (28,6 milliards d’euros) pour 2018.

Soit la première année pleine avec le groupe américain Reynolds dans son giron (voir Lmdt du 20 juillet 2017 et du 26 juillet 2018). Ce qui a amené, en fait, son chiffre d’affaires total à progresser d’un quart.

•• Son activité tabac à chauffer et produits de vapotage est en pleine expansion à 901 millions de livres (+ 95 %) : grâce à la croissance du vapotage aux États-Unis (+ 20 %) et à un bon démarrage de glo (particulièrement au Japon / voir Lmdt du 22 juin 2018 et 31 août 2017).

British American Tobacco table sur un chiffre d’affaires de 5 milliards de livres, sur ces deux catégories, à l’horizon 2023 / 2024. Dans ce contexte, le bénéfice opérationnel de BAT a connu un bond en avant de 45 %, à 9,3 milliards de livres.

•• « Nous sommes conscients que de probables évolutions réglementaires aux États-Unis puissent susciter de l’incertitude. Mais nous avons une longue expérience dans la gestion des changements réglementaires et dans le développement d’une forte croissance tout en investissant dans le futur » devait déclarer, en mettant terme à son mandat, le CEO de BAT Nicandro Durante.

« Je suis certain que mon successeur, Jack Bowles (voir Lmdt du 3 octobre 2018), maintiendra durablement un tel niveau de résultats alors que nous accélérons l’agenda de notre transformation (« Transforming Tobacco »). »