Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Avr 2017 | International, Profession
 

La concurrence entre produits de nouvelle génération, où le tabac est chauffé et non brûlé donc à nocivité potentiellement réduite, s’avive. BAT a choisi Zurich pour lancer son dispositif sans combustion « glo », le 5 avril dernier.

La Suisse étant le deuxième marché test du fabricant, après le Japon (voir Lmdt du 2 décembre 2016).

•• Selon BAT, le dispositif électronique « glo » – dans lequel on glisse des sticks de tabac (Kent Neostiks) qui sont chauffés – est le fruit d’un travail collectif associant une centaine d’experts reconnus sur cinq continents : des scientifiques, des designers et des toxicologues.

Le résultat : un simple dispositif fonctionnant sur le principe « un appareil, un bouton » s’avérant à l’usage simple et intuitif.

•• Durant ces cinq dernières années, le groupe BAT a investi plus d’un milliard de dollars pour le développement de solutions alternatives – à risques potentiellement réduits – aux produits du tabac traditionnels.

BAT ne cachant pas son ambition de devenir le leader mondial dans la catégorie des produits de nouvelle génération avec un portefeuille proposant un dispositif de tabac chauffé et une gamme de produits de vapotage (Vype).

Ces produits de nouvelle génération sont désormais disponibles dans douze pays dans le monde. Le chiffre devrait doubler en 2017 puis à nouveau en 2018, pour toucher plus de 40 pays.

•• « À quelle vitesse les fumeurs vont-ils adopter ces nouveaux produits, à quel point vont-ils être séduits ? C’est très difficile à anticiper », a annoncé toutefois prudemment Ralf Wittenberg, le directeur général de BAT Suisse, lors de la présentation.

« glo » est disponible en Suisse dans des points de vente sélectionnés ainsi que sur internet.