Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Fév 2021 | Profession
 

À la fin du confinement, un bar-tabac-presse de Florange (près de Thionville) semble avoir continué à drainer une clientèle nombreuse autour des bornes de jeux PMU sans une application stricte des gestes barrières.

Et, le 17 décembre dernier, les policiers avaient constaté la présence de clients en train de consommer au bar.

Malgré une mise en demeure, les mêmes faits se sont reproduits en janvier. Le préfet de Moselle a donc ordonné une fermeture administrative totale (tabac-presse compris) à compter du 26 janvier, pour une durée de quinze jours.

Le buraliste assure d’une part n’avoir ouvert le bar que pour la vente de boissons à emporter.

De plus, il défend avoir « mis tout ce qu’il fallait, un sens de circulation, du gel, les masques … À un moment, les gens n’en peuvent plus et ce n’est pas à moi de verbaliser. »

La semaine dernière, il a adressé un courrier au sous-préfet pour tenter de garder son établissement ouvert.